« Jusqu’ici, tout va bien… »